Bordeaux

Source: Wikipedia

Coordonnées: 44° 50′ 20″ nord, 0° 34′ 20″ ouest

De haut en bas et de gauche à droite: La place de la Bourse; le palais de justice; le musée des Beaux-Arts; la cathédrale Saint-André; la galerie Bordelaise; le palais Rohan; la porte de Bourgogne.
Place de la Bourse, Bordeaux, France.jpgPalais de Justice BORDEAUX.JPG
Beaux arts bordeaux.jpgCathédrale Saint-André de Bordeaux.jpgGalerie Bordelaise 1.jpg
Bordeaux Palais Rohan R02.jpgThumb IMG 6986 1024.jpg
Blason de Bordeaux
Blason
Bordeaux
Logo
Administration
PaysDrapeau de la France France
RégionNouvelle-Aquitaine (préfecture)
DépartementGironde
(préfecture)
ArrondissementBordeaux
(chef-lieu)
IntercommunalitéBordeaux Métropole
(siège)
Maire
Mandat
Pierre Hurmic (EELV)
2020-2026
Code postal33000, 33100, 33200, 33300 et 33800
Code commune33063
Démographie
GentiléBordelais
Population
municipale
257 068 hab. (2018 en augmentation de 5,52 % par rapport à 2013)
Densité5 208 hab./km2
Population
agglomération
927 445 hab. (2017)
Géographie
Coordonnées44° 50′ 16″ nord, 0° 34′ 46″ ouest
AltitudeMin. 1 m
Max. 42 m
Superficie49,36 km2
Élections
DépartementalesCanton de Bordeaux-1Canton de Bordeaux-2Canton de Bordeaux-3Canton de Bordeaux-4Canton de Bordeaux-5,
(bureau centralisateur)
LégislativesDeux circonscriptions : 1ère et 2ème.
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France

Voir sur la carte topographique de France

City locator 14.svg
Bordeaux
Liens
Site webwww.bordeaux.fr [archive]
 
Bordeaux, le port de la Lune *
Image illustrative de l’article Bordeaux
Brume matinale sur le port de la Lune
Coordonnées44° 50′ 20″ nord, 0° 34′ 20″ ouest
PaysDrapeau de la France France
SubdivisionGironde (Nouvelle-Aquitaine)
TypeCulturel
Critères(ii) (iv) [archive]
Superficie1 731 ha
Numéro
d’identification
1256 [archive]
Zone géographiqueEurope et Amérique du Nord **
Année d’inscription2007 (31e session)
 
 

* Descriptif officiel UNESCO
** Classification UNESCO

Bordeaux (/bɔʁ.do/1Écouter) est une commune du Sud-Ouest de la France. Capitale de la Gaule aquitaine sous l’Empire romain pendant près de 200 ans ; puis du Duché d’Aquitaine, de la province royale de Guyenne et du siècle des lumières, elle est aujourd’hui le chef-lieu et la préfecture de la région Nouvelle-Aquitaine, du département de la Gironde et le siège de Bordeaux Métropole.

Au 1er janvier 2017, elle est la neuvième commune de France par sa population avec 254 436 habitants. Toutefois, avec 1 232 550 habitants2 en 2016, l’aire urbaine de Bordeaux est la cinquième aire urbaine de France. La ville est également le centre d’une agglomération de 927 445 habitants et d’une métropole de 791 958 habitants.

Partie intégrante de la Gascogne, Bordeaux se situe au carrefour de la Forêt des Landes et de l’Océan Atlantique. Lors de l’avènement de l’Empire, les Romains plantent des vignes sur les bords de la Garonne et introduisent des plants de vigne provenant du piémont Basque. La position centrale de Bordeaux entre les itinéraires commerciaux, terrestres et fluviaux au cœur d’une riche région viticole, en a fait une des principales villes de France, avec des palais royaux, de riches abbayes et une cathédrale. Au cours du xiie siècle, Bordeaux est devenue un des premiers centres en Europe pour l’enseignement et le commerce international. Aux xviie et xviiie siècles, Bordeaux devient le premier port du Royaume de France et le troisième port négrier. Traversée par la Garonne et bordant la Côte Atlantique, la métropole des lumières met en scène depuis le xviiie siècle ses façades blondes et dorées, ses cours prestigieux et places monumentales, ainsi que ses rues animées accompagnées de ses jardins à la française.

Capitale mondiale du vin3,4 par ses châteaux et vignobles prestigieux du bordelais qui arborent les coteaux de la Gironde, la ville est également considérée comme étant un des centres de la gastronomie5,6 et du tourisme d’affaires pour l’organisation de congrès internationaux7. C’est également un pôle central et stratégique du secteur aéronautique, militaire et spatial regroupant plusieurs entreprises internationales telles que Dassault AviationAriane GroupSafran et Thalès. Un lien avec l’aviation noué dès 1910, année du premier survol de la ville par un aéroplane. Les pilotes Ruchonnet et Daudret étant à l’origine de cette performance le 24 août 19108. Important carrefour de connaissance par la recherche universitaire, elle abrite l’un des deux seuls laser mégajoule du monde, ainsi qu’un important pôle universitaire de près de 100 000 étudiants au sein de la métropole bordelaise9.

Enfin, Bordeaux est une destination touristique internationale pour son patrimoine architectural et culturel d’exception regroupant plus de 350 monuments historiques10 qui font de Bordeaux, après Paris, la ville qui compte le plus de monuments classés ou inscrits aux monuments historiques en France11. La métropole a également reçu de nombreux prix et classements par des organisations internationales comme en 1957, Bordeaux est récompensée du prix de l’Europe pour ses efforts exceptionnels dans la transmission de l’idéal européen. Et en , avec plus de 1 810 hectares, il s’agit de la plus grande ville protégée au monde, avec l’inscription du Port de la Lune par le Comité du patrimoine mondial, désigné par l’assemblée générale de l’Unesco, sur la Liste du patrimoine mondial pour son ensemble de biens culturels et naturels présentant un intérêt exceptionnel pour l’héritage commun de l’humanité12.

 

Géographie

Situation géographique

Bordeaux est située près de la côte atlantique, dans le sud-ouest de la France. À vol d’oiseau, elle se situe à 46 km de Lège-Cap-Ferret, 51 km d’Arcachon, 135 km de La Rochelle, 170 km de Biarritz, 172 km de Pau, 202 km de Saint-Sébastien (Espagne), 220 km de Toulouse, 255 km de Bilbao, 273 km de Nantes, 381 km de Montpellier et 492 km de Paris.

Politique et administration

Tendances et résultats politiques

Sur le plan politique, l’ancienne « Belle endormie » a, depuis 1947, toujours largement voté à droite notamment du fait de sa sociologie, très bourgeoise. Ainsi, Jacques Chaban-Delmas, qui fut aussi Premier ministredéputé de la deuxième circonscription de la Girondeministre à plusieurs reprises, président du conseil régional d’Aquitaine et président de l’Assemblée nationale à trois reprises a gouverné Bordeaux 48 ans, de 1947 à 1995 sous l’étiquette RPR.

Après lui, c’est un autre premier ministre et fondateur de l’UMPAlain Juppé qui est maire de Bordeaux de 1995 à 2004 et de 2006 jusqu’à sa démission en 2019.

Quant à la gauche bordelaise, elle remporte après 73 ans de règne de la droite les élections municipales en 2020 en choisissant de se ranger derrière le candidat écologiste Pierre Hurmic 108.

Fin du xxe siècleLors des élections municipales de 1989, les Bordelais ont largement réélu Jacques Chaban-Delmas, maire de Bordeaux depuis 1947 : le maire sortant a obtenu dès le premier tour 54,25 % contre seulement 23,03 % au socialiste François-Xavier Bordeaux. L’abstention s’est élevée à 44,48 %.

Lors du référendum visant à ratifier le traité de Maastricht, les électeurs bordelais ont largement voté pour le « oui » puisqu’il a obtenu 55,75 % contre seulement 51,06 % sur le plan national.

Dans un contexte national très favorable à l’opposition de droite, les élections législatives de 1993, l’opposition RPRUDF a raflé neuf circonscriptions sur les onze en Gironde.

Lors de l’élection présidentielle de 1995, les électeurs bordelais ont majoritairement voté pour Lionel Jospin avec 25,45 % des voix, suivi de Jacques Chirac avec 23,19 % des voix et Édouard Balladur avec 21,26 %. Lors du second tour, c’est Jacques Chirac qui l’emporte largement à Bordeaux en totalisant sur son nom 55,95 % contre 44,05 % pour Lionel Jospin. L’abstention s’élève à 23,11 % au premier tour et 21,97 % au second tour109.

Après l’élection présidentielle, les élections municipales de 1995 ont vu arriver le nouveau Premier ministre Alain Juppé à Bordeaux, afin de remplacer Jacques Chaban-Delmas. Juppé a été élu dès le premier tour avec 50,28 % des suffrages110.

À la suite des élections législatives anticipées de 1997, il y eut un renversement de tendance en faveur de la gauche qui détient après les élections neuf circonscriptions sur onze, prenant sept sièges à la droite.

Début du xxie siècle

Article connexe : Élections municipales de 2020 à Bordeaux.

Aux élections municipales de 2001, Alain Juppé et Gilles Savary se sont de nouveau affrontés. Bien que cette fois-ci il n’y eût pas de candidature PS dissidente, Gilles Savary a été écrasé par la liste RPR du maire sortant puisque Alain Juppé a remporté 50,96 % des suffrages exprimés contre seulement 19,99 % pour la liste de Gilles Savary. L’abstention s’est élevée à 45,18 %110.

Lors de l’élection présidentielle de 2002, les Bordelais ont placé en tête Jacques Chirac avec 24,02 % contre 18,08 % pour le Premier ministre Lionel Jospin et 10,74 % pour Jean-Marie Le Pen111. Lors des élections législatives de 2002 qui suivirent la présidentielle, la droite remporte en Gironde six circonscriptions et devient majoritaire. Lors des élections régionales de 2004, le candidat UMP Xavier Darcos obtient au premier tour à Bordeaux 27,23 % face au président socialiste sortant Alain Rousset qui remporte 40,73 %. Aux élections européennes de 2004, le socialiste Kader Arif arrive en tête à Bordeaux avec 27,85 % devant le candidat de la liste UMP Alain Lamassoure qui enregistre 22,04 %. Lors du référendum sur la Constitution européenne, les électeurs bordelais ont largement voté « oui » avec 57,95 % contre 42,05 % pour le « non ».

En 2006 ont eu lieu une élection partielle municipale après la démission de la majorité et du maire Hugues Martin en faveur du retour d’Alain Juppé. Ce dernier s’est présenté face au socialiste Jacques Respaud et a obtenu 56,24 % des suffrages dès le premier tour, contre seulement 25,2 %.

Pour l’élection présidentielle de 2007, les Bordelais accordent 31,37 % de leurs voix à Ségolène Royal du Parti socialiste contre 30,84 % à Nicolas Sarkozy, président de l’UMP. Au second tour, la ville de Bordeaux place en tête Ségolène Royal avec 52,44 % contre 47,56 % pour Nicolas Sarkozy. L’abstention s’élève à Bordeaux au premier tour à 14,52 % puis au second tour à 15,90 %112. Lors des élections législatives de 2007, la gauche remporte huit circonscriptions contre seulement trois pour la droite.

En 2008 ont eu lieu les élections municipales de 2008 qui ont vu s’affronter le maire de Bordeaux, Alain Juppé face au président du Conseil régional d’Aquitaine et socialiste Alain RoussetAlain Juppé est réélu très largement dès le premier tour avec 56,62 %110.

Lors des élections européennes de 2009, les électeurs Bordelais ont largement voté en faveur de la liste UMP de Dominique Baudis qui a remporté 31,54 % La liste Europe Écologie de José Bové a sorti son épingle du jeu en arrivant deuxième avec 22,34 %.

Lors des élections régionales de 2010, le président sortant socialiste Alain Rousset est arrivé en tête au premier tour en totalisant 35,19 % à Bordeaux, suivi de Xavier Darcos, qui a obtenu 28,40 % des suffrages, score supérieur à la moyenne régionale et départementale.

Pour l’élection présidentielle de 2012, les Bordelais accordent 33,05 % des suffrages à François Hollande, soit plus de 4 % de différence par rapport au candidat sortant Nicolas Sarkozy. L’abstention s’élève à 20,75 %. Au second tour, le candidat du PS arrive à 57,18 %113. En 2017, les électeurs bordelais ont majoritairement voté pour Emmanuel Macron, qui totalise 31,26 % des voix, devant Jean-Luc Mélenchon (23,43 %) et François Fillon (21,80 %)113.

À l’occasion des éléctions municipales de 2020, après 73 ans de règne de la droite à Bordeaux, la ville bascule dans le camps des écologistes et de la gauche avec l’élection de Pierre Hurmic (46,48%) face au maire sortant des Républicains Nicolas Florian (44,12%)114. Ce scrutin voit aussi le Rassemblement national sortir du conseil municipal, et la gauche anticapitaliste y faire son entrée avec 3 conseillers municipaux dont l’ancien candidat à la présidentielle Philippe Poutou (9,39%)108. Le taux d’abstention au second tour atteint 52,8% des inscrits, en dessous de la moyenne nationale de 58,4%115.

Administration municipale

Bordeaux est le bureau centralisateur de cinq cantons et la préfecture du département de la Gironde et de la région Nouvelle-Aquitaine.

Bordeaux est divisée en cinq cantons116 pour un total de 254 436 habitants en 2017 selon l’INSEE117.

Le 1er canton compte 46 783 habitants ; il est représenté au conseil départemental de la Gironde par Clara Azevedo et Matthieu Rouveyre (PS), élus en 2015 avec 53,30 %.

Le 2e canton compte 49 815 habitants ; il est représenté au conseil départemental de la Gironde par Jean-Louis David (LR) et Laurence Dessertine (MoDem), élus en 2015 avec 62,05 %.

Le 3e canton compte 46 131 habitants ; il est représenté au conseil départemental de la Gironde par Géraldine Amouroux et Pierre Lothaire (LR), élus au premier tour en 2015 avec 54,04 %.

Le 4e canton compte 50 835 habitants ; il est représenté au conseil départemental de la Gironde par Philippe Dorthe et Corinne Guillemot (PS), élus en 2015 avec 50,36 %.

Le 5e canton compte 50 062 habitants ; il est représenté au conseil départemental de la Gironde par Emmanuelle Ajon et Jacques Respaud (PS), élus en 2015 avec 59,90 %.

Conseil municipal

 
Composition du conseil municipal de Bordeaux

Le nombre d’habitants à Bordeaux étant supérieur à 250 000 et inférieur à 299 999, le nombre de conseillers municipaux est de 65118. Ils sont répartis selon la composition suivante:

PartiPrésidentÉlus
Majorité (48 sièges)
EELV – PS – PCF – PRG – G.s – ND – PP Pierre Hurmic48
Opposition (17 sièges)
LR – MR – MoDem – Agir – UDI – LREM Nicolas Florian14
NPA – LFI – PG – E ! Philippe Poutou3
 

Liste des maires

Liste des maires de Bordeaux depuis la Libération
PériodeIdentitéÉtiquetteQualité
Août 194419 octobre 1947Fernand AudeguilSFIOEnseignant
19 octobre 194719 juin 1995Jacques Chaban-DelmasRPRPremier ministre, président de l’Assemblée nationale, ministre d’État, ministre, député.
19 juin 199513 décembre 2004Alain JuppéRPR puis UMPPremier ministre, député, président de l’UMP.
13 décembre 20048 octobre 2006Hugues MartinUMPDéputé. Remplace Alain Juppé qui est inéligible politiquement pendant plusieurs mois à la suite d’une condamnation
8 octobre 20067 mars 2019Alain JuppéUMP puis LR puis SEAncien Premier ministre, ministre d’État.
7 mars 20193 juillet 2020Nicolas FlorianLRChargé de gestion événementiel
3 juillet 2020En coursPierre HurmicEÉLVAvocat

Société de dépannage informatique à Bordeaux:

Dépannage Informatique à Domicile ORDI DÉPAN
7 Allée de Chartres
33000 Bordeaux
05 32 96 70 90
info@ordinateurdepanneur.com

https://ordinateurdepanneur.com/villes/bordeaux/reparation-ordinateur-bordeaux